• b-cbd-11c.png

Dans une précédente intervention, j’avais eu l’occasion de vous faire part de mes inquiétudes concernant la ratification du CETA. Les revirements de ces dernières semaines, marquées d’abord par le refus du Parlement de la région belge de Wallonie de valider le traité, puis, finalement, son accord après de nouvelles négociations, ont confirmé les difficultés que rencontre le processus de ratification.

La filière du foie gras est repartie après avoir subi l’impact de l’épidémie de grippe aviaire qui avait touché notre département et le grand sud-ouest de la France, il y a maintenant un an. Le gouvernement s’était engagé à soutenir les professionnels tout en  décidant la mise en place nécessaire d’un vide sanitaire.

Accueilli par la maire et conseillère départementale Annie Sedan,  aux côtés de Bruno Lamonerie, conseiller départemental et président de la communauté de communes du pays de Lanouaille, et de  sa suppléante Annick Carot,  le sénateur a tout d’abord présenté l’objectif de cette rencontre : tenir son engagement d’informer les élus de ses travaux parlementaires  et faire remonter leur préoccupation au niveau national. Il a  fait part également de ses nouvelles fonctions, de la vice-présidence du Sénat aux différents groupes d’études. Puis, Claude Bérit-Débat a développé les points forts de l’actualité.