• b-cbd-11c.png

Entre la mise en place d’une taxation punitive des exportations française d’acier sur le sol américain annoncée vendredi, l’annonce du retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, ou encore, plus près de chez nous, une crise politique inédite en Italie, plusieurs événements sont récemment venus tendre les relations diplomatiques entre la France et son allié américain mais aussi obscurcir un peu plus les perspectives d’aboutissement d’un nouveau projet européen intégrateur, tel que voulu par Emmanuel Macron.

En vote solennel mardi 29 mai, le Sénat a approuvé par 389 voix contre 37 le projet de loi de programmation militaire (LPM) pour les années 2019-2025. Favorable dans les grandes lignes aux orientations qu’il prévoit, j’ai voté en faveur de ce texte au même titre que mes collègues du Groupe socialiste et républicain.

Alors que débutait mercredi soir au Sénat l’examen du projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire, Claude Bérit-Débat a reçu dans la journée, aux côtés de son collègue chef de file du texte pour le groupe socialiste, Olivier Jacquin, l’intersyndicale des cheminots pour un moment d’échange autour des enjeux restant en débat sur le texte de loi.

Aux côtés de Madame la Préfète de la Dordogne, du député de la circonscription, de la présidente de la communauté de communes, des conseillères et conseillers départementaux, du maire et de l’ensemble du conseil municipal et de nombreuses associations d’anciens combattants, j’ai participé à l’inauguration de ce mémorial de la Résistance.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Monseigneur Mousset, évêque du diocèse de Périgueux et Sarlat, de Monsieur Laurent Simplicien, secrétaire général de la préfecture, de Marie-Rose Veyssières, conseillère départementale et présidente de la communauté de communes, du maire Monsieur Hervé Durst, entouré de son conseil municipal et de nombreux habitants.

Accompagné de Maître Lamazière, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Périgueux Eric Barrateau m’a fait part de ses inquiétudes relatives aux principaux axes de la réforme « chantiers de la justice » : fusion des tribunaux d’instance au sein des tribunaux de grandes instances, éloignement entre citoyen et service public judiciaire notamment en milieu rural.

A l’initiative de notre sénateur Claude Bérit-Débat, un débat sur la PMA s’est déroulé lundi 9 avril au centre socioculturel de Chancelade en présence de nombreux citoyens venus écouter experts, médecins et juristes sur cette question sensible. Une belle réussite pour cet événement qui marquait aussi le lancement par le Sénateur d’une nouvelle forme de rencontre appelant les citoyens à s’exprimer au cours de débats trimestriels.

 

Ce vendredi 6 avril, j’ai co-animé avec Bernard Bioulac, Président de l’Espace de Réflexion Ethique de Nouvelle Aquitaine une conférence de presse dans le but de présenter la soirée-débat qui se déroulera le lundi 9 avril au centre socioculturel de Chancelade sur le thème : La PMA pour tous ?

La loi sur la bioéthique votée le 7 juillet 2011 prévoit qu’elle doit faire l’objet d’une révision par le Parlement dans un délai de sept ans. Cette révision doit être précédée, d’un débat public sous forme d’Etats généraux présidés par le Comité Consultatif National d’Ethique. Ces Etat généraux se déroulent depuis le 18 janvier dernier et c’est dans ce cadre que j’ai le plaisir d’inviter les citoyens à cette soirée-débat animée par l’espace de réflexion  éthique de la Nouvelle Aquitaine, présidée par Bernard Bioulac sur le thème :« LA PMA POUR TOUS ?» lundi 9 avril 2018 à 18H au centre socioculturel de Chancelade.