• b-cbd-11c.png

Mercredi, à Paris comme dans le reste de la France, une marche blanche était organisée pour rendre hommage à Mireille Knoll, cette octogénaire rescapée de la rafle du Vel d’Hiv, dont l’assassinat vendredi dernier a ému l’ensemble de nos concitoyens.

Alors que près de 2 000 de nos concitoyens retraités se sont mobilisés en Dordogne jeudi pour s’opposer à la baisse de leur pouvoir d’achat induite, notamment, par la hausse de la CSG, je tiens à leur apporter mon soutien : celui du parlementaire, le seul dans notre département, à s’être opposé à cette mesure lors de son examen dans la loi de finance à l’automne dernier.

Le sénateur s’est associé à l’hommage rendu ce lundi 19 mars à toutes les victimes de cet épisode douloureux de la guerre d’Algérie, à nos soldats, à la population civile et aux supplétifs, ces harkis engagés aux côtés de l’armée française.

Le sénateur a repris lundi 5 mars son quatrième tour des cantons du département et s’est rendu sur le territoire de la communauté de commune du Périgord Vert Nontronnais aux côtés de sa suppléante Annick Carot, des conseillers départementaux Juliette Nevers et Pascal Bourdeau et du Président de la communauté de commune Marcel Restoin.

En séance publique mardi, je suis intervenu dans le cadre de la discussion générale pour soutenir la proposition de loi tendant à sécuriser et à encourager les investissements dans les réseaux de communications électroniques à très haut débit, déposée par notre collègue Sénateur de l’Ain Patrick Chaize. Cette PPL a, je m’en félicite, été adoptée à l’unanimité.

Après plusieurs mois de mobilisation qui se sont traduits, notamment, par une rencontre au Sénat entre le président du groupe socialiste et les retraités agricoles de la Dordogne, je me réjouis de l’adoption de cette PPL qui doit permettre de porter les retraites agricoles à 85% du SMIC.

En commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, le sénateur a interrogé le Président du Conseil d'orientation des infrastructures sur deux points: la rénovation de la ligne Bordeaux-Bergerac-Sarlat et le projet de la LVG Bordeaux-Toulouse.

Audition du Président du Conseil d'orientation des infrastructures

L’impact des pesticides sur l’environnement et la santé n’est pas plus à débattre, il est une réalité. Plusieurs études révèlent que des pathologies lourdes (cancers, maladies neurodégénératives, etc…) ont un lien direct avec l’exposition de ce type de produits. Aussi, je me félicite que le Sénat ait voté jeudi la proposition du groupe socialiste relative à la création d’un fonds d’indemnisation des victimes des produits phytopharmaceutiques. Ce texte a été porté par ma collègue Nicole Bonnefoy et je l’ai cosigné d’autant plus que je me suis déjà engagé à ses côtés sur le dossier de l’interdiction des néonicotinoïdes.