Les Sages ont décidé de censurer l’article le plus décrié de cette loi qui permettait au préfet de prononcer des interdictions de manifester.

En effet, Ils ont estimé qu’il portait atteinte au « droit d’expression collective des idées et des opinions ». Je suis particulièrement satisfait de cette décision d’autant plus que ce sont les sénateurs socialistes qui avaient dénoncé en premier lieu cet article –et l’ensemble de la loi- initié par le groupe LR puis repris par la majorité présidentielle et le gouvernement. Or, cet article aurait pu donner à un gouvernement autoritaire la possibilité de restreindre l’expression de son opposition.