Le sénateur a interrogé le ministre de l'agriculture sur la question de l'installation des jeunes en agriculture. Voici le contenu de sa question écrite.

 

Monsieur Claude Bérit-Débat attire l’attention de Monsieur le ministre de l’agriculture et de la forêt sur l’enjeu que constituent le renouvellement des exploitations agricoles et, donc par conséquent, la question de l’installation des jeunes agriculteurs. En effet, la présence d’un maillage satisfaisant d’exploitations agricoles sur l’ensemble du territoire préserve non seulement le foncier agricole mais aussi un aménagement du territoire prenant en compte la ruralité. Il est un gage aussi de maintien de l’emploi et d’un tissu économique plus riche en milieu rural. Or, nous le savons, le nombre des exploitations agricoles ne cesse de baisser depuis plusieurs décennies, cela au profit des très grandes exploitations et au détriment de la diversité des cultures et des petites structures agricoles dont l’activité combinée est le «polyculture-élevage» ou encore «l’élevage bovin lait». Le gouvernement tente aujourd’hui d’inverser cette tendance. Une première étape vers cet objectif a été réalisée avec l’augmentation pour 2013 du nombre des bénéficiaires aux aides à l’installation. L’installation des jeunes agriculteurs fera partie également de la prochaine loi d’avenir de l’agriculture. Le sénateur demande au ministre quel est son sentiment général sur la question de l’installation des jeunes en agriculture et quelles sont les pistes qu’il souhaite mettre en avant pour faciliter le renouvellement des exploitations agricoles.