Claude Bérit-Débat a attiré l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les conséquences du mode de calcul des pensions de retraite, dans le secteur privé, pour les travailleurs handicapés (question publiée au journal officiel le 17 juillet 2014).

 

Ces derniers ont le plus souvent des revenus salariaux très modestes et le déroulement de leur carrière professionnelle se réalise, dans de nombreux cas, sans réelle continuité, alternant périodes d'emploi et périodes de chômage. Or, leur pension de retraite est calculée sur la base des vingt-cinq meilleures années. Par ailleurs, il semblerait que leur niveau réel de handicap ne puisse pas être pris en compte dans ce même calcul de leur pension de retraite.

Il lui demande donc quelles options le Gouvernement entend-il prendre afin d'améliorer les pensions de retraites des anciens travailleurs handicapés.