Claude Bérit-Débat attire l'attention de M. le secrétaire d'État, auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire sur les revendications de l'Union française des associations de combattants et de victimes de guerre (UFAC) (question ecrite publiée au Journal Officiel, le 9 octobre 2014.

 

Ses représentants lui ont fait part de leur souhait d'obtenir plusieurs avancées dans le cadre de l'examen du projet de loi n° 2234 (Assemblée nationale, XIVe législature) de finances pour 2015. Parmi celles-ci figurent notamment un octroi plus facile des bénéfices de la campagne double, l'augmentation de la valeur du point d'indice de pension militaire d'invalidité (PMI) - ce dernier étant gelé depuis 2005, le retour de la demi-part fiscale pour les veuves d'anciens combattants, la généralisation du droit à réparation pour l'ensemble des orphelins de guerre ou encore un meilleur accès à l'indemnisation pour les victimes des essais nucléaires. Ces revendications sont légitimes.

Aussi, malgré un contexte budgétaire contraint, il lui demande que le Gouvernement puisse répondre positivement sur l'ensemble des points précités et confirmer ainsi, plus encore, la reconnaissance de la Nation pour celles et ceux qui l'ont défendue.