A l’occasion de la séance de questions au Gouvernement du jeudi 9 novembre au Sénat, le Sénateur a interpellé le Ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, pour l’exhorter à tenir les engagements conclus par la France dans le cadre de l’accord historique de Paris en 2015.

A l’heure où les rapports alarmistes se multiplient et où les conséquences visibles du réchauffement climatique se font déjà sentir, Claude Bérit-Débat a pointé les insuffisances de la contribution française, comme celle de nombreux autres signataires, aux objectifs de réduction de l’utilisation des énergies fossiles et d’émissions de gaz à effet de serre.

Rappelant la feuille de route tracée au cours du précédent quinquennat et la pertinence des instruments politiques mis en oeuvre – Loi sur la transition énergétique et Plan climat, il a exprimé la nécessité d’une action forte et exemplaire de la France à l’heure où s’ouvre la COP 23 cette semaine à Bonn, en Allemagne.