Le sénateur se félicite de l’amendement voté au Sénat le 6 mai dernier dans le cadre de la loi Macron visant à rétablir la sécurité juridique, notamment pour les médias, quand il s’agit pour eux de s’exprimer sur les produits viticoles.