Claude Bérit-Débat avait adressé au gouvernement une question écrite portant sur la problématique des personnes en situation de handicap contraintes de trouver des structures d'accueil hors territoire national. La ministre des affaires sociales et de la santé lui a apporté des éléments de réponse complets sur le sujet ainsi que plus largement sur les mesures du gouvernement en faveur des personnes handicapées, notamment le plan autisme 2013-2017 et la scolartisation des plus jeunes d'entre eux.

Avec plusieurs de mes collègues parlementaires, sénateurs comme députés, j’ai décidé de m’associer au collectif défendant une plus grande transparence des négociations entre l’Union européenne et les Etats-Unis dans le cadre du Traité Transatlantique de Commerce et d’investissement (TTIP) qui doit être conclu d’ici la fin de l’année.

Sous le parrainage du Sénateur, la première rencontre du Club des ambassadeurs du Périgord s’est tenue le mardi 5 avril au Sénat à Paris, réunissant sous l’impulsion de Jean-Luc Soulé, Président de l’Amicale des périgourdins de Paris et de Christophe Fauvel, Président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de la Dordogne, une trentaine d’acteurs institutionnels, dirigeants d’entreprises et représentants de la société civile désireux d’agir pour le dynamisme économique du département.

La semaine dernière, au Sénat, Claude Bérit-Débat participait à une réunion de travail du Groupe d’études sur la vigne et le vin du Sénat, dont il est le Vice-président, et qui portait sur la thématique de la libéralisation du marché des vins sans indication géographique (VSIG), libéralisation contre laquelle il s’est fermement positionné en signant une Proposition de résolution européenne.

Claude Bérit-Débat se félicite que la réunion du Conseil des ministres de l’agriculture européens du lundi 14 mars ait aboutie à l’adoption de mesures concrètes pour enrayer la crise agricole actuelle en agissant, notamment, sur la surproduction, dans la lignée des recommandations effectuées par la France.