Le sénateur avait interpellé le gouvernement sur les revendications des acteurs sociaux et les représentants des retraités dans les organisations syndicales sur qu'ils attendaient du projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement. A travers sa réponse, Madame la ministre  de la santé fait un retour sur les avancées de ce texte voté le 28 décembre 2015.

 

"La loi n°  2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement a été élaborée à l'issue d'une large concertation avec l'ensemble des acteurs concernés afin de répondre à une demande forte de nos concitoyens et d'anticiper les conséquences du vieillissement de la population sur la vie sociale et les politiques publiques dans leur ensemble. En effet, en 2060, un tiers des Français aura plus de 60 ans. La loi vise précisément à permettre à tous de profiter de ce progrès démographique, dans les meilleures conditions sociales, économiques et sanitaires et le plus longtemps possible. La loi prévoit notamment : un plan national d'adaptation des logements à la perte d'autonomie ; l'engagement d'un second acte de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile, à travers l'augmentation du nombre d'heures d'aide à domicile et la diminution significative du reste à charge ; la modernisation des services à domicile et la valorisation des métiers ; un important soutien aux proches aidants et aidants familiaux notamment par la création d'un « droit au répit » ; la transparence des tarifs de l'hébergement en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ; le renforcement des droits et de la protection des personnes les plus vulnérables".