Claude Bérit-Débat se félicite que la réunion du Conseil des ministres de l’agriculture européens du lundi 14 mars ait aboutie à l’adoption de mesures concrètes pour enrayer la crise agricole actuelle en agissant, notamment, sur la surproduction, dans la lignée des recommandations effectuées par la France.

Sur la base des propositions françaises initiées par le Ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll et partagées par une majorité d’Etats membres, le Commissaire européen à l’agriculture, Phil Hogan, s’est engagé à mettre en œuvre des mesures fortes pour résoudre la crise agricole.

Claude Bérit-Débat salue en particulier la décision prise de réguler temporairement l’offre agricole européenne, réclamée de longue date et qui permettra, par dérogation au droit de la concurrence, d’agir sur les prix afin de rétablir les marges de production.

En outre, cette réunion a acté plusieurs décisions majeures :

-     Doublement des plafonds d’intervention européens pour la poudre de lait et le beurre

-     Mise en place de nouvelles mesures de stockage privé pour le porc d’ici la fin de l’année

-     Création d’un observatoire européen sur les viandes bovines et porcines

-     Création d’un nouvel outil européen de garantie couvrant les risques financiers pris par les entreprises du secteur agricole

-     Soutien accru de la Banque européenne d’investissement aux projets innovants et structurants des entreprises du secteur agricole.

Et  Et surtout, l’autorisation a été accordée à la France de mener l’expérimentation européenne de l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés.