Ce mercredi 26 juin, j’ai présidé la réunion du groupe d’étude Cultures traditionnelles et spécialisées autour de la thématique de la noix. Autour de la table, plusieurs de mes collègues sénateurs et des représentants des producteurs de noix d’Isère et du Périgord.

Ce matin, le Premier ministre est resté fidèle à lui-même et à la logique jupitérienne d’Emmanuel Macron. Dans sa présentation de « l’acte II » du quinquennat devant le Sénat, Edouard Philippe semble ignorer les bouleversements qu’a connu notre pays depuis bientôt 8 mois.

Comme chacune et chacun d’entre nous, c’est avec émotion et sidération que j’ai assisté en direct hier soir à l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris.