Suite à l’article diffusé cette semaine dans le journal Sud-Ouest concernant la suppression de la réserve parlementaire, je tiens à apporter quelques éléments de réflexion sur le sujet. Inutilité, opacité, clientélisme, on aura tout entendu sur ce dispositif, pourtant rendu entièrement transparent de par la loi et publié à l’intention des citoyens depuis 2013.

Rendez-vous était pris salle Jacques Brel à Lalinde ce lundi 18 juin avec ma suppléante Annick Carot dans le cadre des rencontres intercommunales que j’organise régulièrement avec les élus depuis le début de mon mandat. A mes côtés, se trouvaient à la tribune les conseillers départementaux Marylise Marsat et Serge Mérillou, le Conseiller régional Christophe Cathus ainsi que le maire de Lalinde Christian Bourrier.

Aux côtés de Madame la Préfète de la Dordogne, du député de la circonscription, de la présidente de la communauté de communes, des conseillères et conseillers départementaux, du maire et de l’ensemble du conseil municipal et de nombreuses associations d’anciens combattants, j’ai participé à l’inauguration de ce mémorial de la Résistance.