J'ai participé vendredi 22 novembre à l’assemblée générale de l’association départementale des retraités agricoles de la Dordogne.

 

Je constate malheureusement la déception légitime des retraités face à l’inertie du Gouvernement et de la majorité qui repoussent chaque année l’objectif de la revalorisation des pensions à 85% du SMIC indexé, à une hypothétique loi. Cette proposition de loi pourtant a été portée il y a 2 ans et je l’avais votée. La mauvaise foi et la méconnaissance des députés de la majorité sur ce dossier participent au non aboutissement de cette juste revendication. J’ai assuré l’assemblée de mon soutien dans leur combat pour un régime juste.