Hier matin, 12 août, j’ai reçu Fabien Joffre, président de la FDSEA Dordogne, Clément Courteix représentant des Jeunes Agriculteurs Dordogne et Eugénie Escobar, animatrice FDSEA Dordogne.

Ceux-ci ont souhaité me faire part de leurs vives inquiétudes sur plusieurs sujets d’actualités qui, aujourd’hui, préoccupent les agriculteurs à juste titre. Je leur ai indiqué que, lors d’une question d’actualité au gouvernement, j’avais fait part de mon opposition et de celle de mon groupe à l’accord du MERCOSUR. Je leur ai assuré que je ferai de même avec le CETA car ces accords de libre-échanges entraîneront des conséquences graves sur l’agriculture française en termes d’environnement, de qualité sanitaire et de concurrence économique. S’agissant de la sécheresse et des problèmes de partage de l’eau et d’irrigation qu’elle met en évidence, j’ai rappelé que je me mobilise depuis plusieurs années en faveur de l’assouplissement de la législation en faveur de la réalisation de réserves d’eau dites collinaires. D’autres sujets importants ont été également évoqués comme les taxes sur le défrichement, la méthanisation en milieu agricole, le contrôle et les sanctions à l’encontre des transformateurs et de la grande distribution et la problématique de l’ énoisage.