Lundi 16 octobre, j’ai rencontré à ma permanence parlementaire, Pierre Esquerré, Président de l’ANRAF, Roger Treneul, le secrétaire général et Bernard Pif, membre de l’association nationale des retraités agricoles.  Au cours de cet échange, nous avons évoqué le devenir de la proposition de loi du député André Chassaigne garantissant un niveau de pensions à 85% du SMIC pour les retraites agricoles. Ce texte, que je soutiens, a été voté à l’Assemblée nationale le 2 février dernier. Pour être adopté définitivement, il doit être inscrit tout d’abord à l’ordre du jour du Sénat et ensuite, bien entendu, voté. Tout en indiquant que cette décision dépendait du président du Sénat, je me suis engagé auprès des représentants de l’ANRAF à faire remonter et soutenir leur demande de voir ce texte aboutir au plus vite.