J’ai participé à l’invitation du Président de la communauté de commune du Pays du Ribéracois à une réunion organisée par Madame la Préfète de la Dordogne à Siorac de Ribérac avec les deux communautés de communes, celle du Pays du Ribéracois et celle du Pays de Saint Aulaye.

Trois thèmes ont été successivement présentés et abordés par les services de l’état : « L’urbanisme-PLUI-SCOT», «l’éducation-jeunesse et citoyenneté» et la sécurité.

Je me suis, pour ma part, efforcé d’intervenir qu’au moment du débat. Ainsi, sur le thème de «l’éducation-jeunesse-citoyenneté», j’ai rappelé l’intérêt pour les élus de réfléchir à une offre scolaire à l’échelle d’un territoire intercommunal et de s’inscrire dans la démarche menée par l’Inspection d’académie et l’Union des Maires de la Dordogne.

Que les communautés de communes aient pris ou pas la compétence scolaire et petite enfance, il est nécessaire d’agir ensemble sur le territoire. De la même façon, répondant à l’interrogation d’un élu sur les annonces faites par le Président de la République sur le très haut débit, j’ai rappelé les réponses apportées par les opérateurs lors des auditions organisées au Sénat. Ces derniers sont prêts à accélérer, à condition d’obtenir des contre parties fiscales ou financières du gouvernement.

Par ailleurs, concernant la suppression des contrats aidés, j’ai rappelé mon opposition à cette mesure en soulignant les difficultés auxquelles vont être confrontées les associations, les communes et toutes les structures d’insertion qui utilisaient ce type de contrats.  J’ai aussi insisté sur l’immense gâchis social que cela va produire pour les salariés concernés puisqu’ils vont sans doute perdre leur emploi, une formation professionnelle et une reconnaissance sociale.