Claude Bérit-Débat a attiré l’attention de Madame la ministre de la Justice et Garde des Sceaux sur les futurs moyens destinés aux services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation à travers une question écrite au gouvernement.

"Le projet de loi relatif à l’individualisation des peines et à la prévention de la récidive vise à renforcer, avec pertinence,le volet de la prévention particulièrement nécessaire pour la réintégration, ou l’intégration, dans la société, au sein du marché du travail, des personnes condamnées par une peine de justice.

Ainsi, le rôle des services précités sera d’autant plus déterminant pour que les objectifs du projet de loi soient pleinement atteints. En effet, ce sont eux, souvent en partenariat avec des professionnels et associations extérieurs, qui mettent en œuvre l’application et le suivi des peines dites de probation (travail d’intérêt général, sursis avec mise à l’épreuve, placement sous surveillance électronique ou encore liberté conditionnelle).

Aussi, Monsieur le sénateur demande à Madame la Ministre, Garde des Sceaux, quels moyens supplémentaires pourront être mis à disposition des services précités dans le cadre du projet de loi de finances 2015 afin qu’ils accomplissent au mieux leur mission".