Communiqué de presse de Claude Bérit-Débat, sénateur de la Dordogne, Vice-Président du Sénat.

Le 7 mai prochain, le deuxième tour de l’élection présidentielle opposera Emmanuel Macron à Marine Le Pen. Ne nous trompons pas, il s’agit de choisir entre celui qui incarne et défend les valeurs de notre République et de notre démocratie et celle qui les combat.

L’abstention, le bulletin blanc ou nul n’ont qu’un seul effet : mettre en position de force l’extrême droite qui, malgré un habillage de façade, continue de prôner les idées les plus extrêmes et dangereuses de racisme, de xénophobie, de nationalisme exacerbé et de rejet de l’Union européenne. Son éventuelle victoire plongerait la France dans une situation d’isolation mortifère et de crise financière, économique, sociale et démocratique sans précédent.

Aussi, j’appelle avec force tous les républicains et démocrates à voter massivement Emmanuel Macron. Il sera toujours temps pour ceux qui ne se reconnaissent pas dans son projet d’exprimer leurs convictions et aspirations profondes, dans un mois, à l’occasion des élections législatives. Aujourd’hui, le seul enjeu qui vaille est un enjeu d’unité nationale et de défense de notre République. Exprimons ce choix résolu avec le bulletin Emmanuel Macron dimanche prochain.