J’étais aux côtés de Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur lors de la visite qu’il a effectuée en Dordogne vendredi 3 février dernier, et plus précisément du centre d’entrainement de la gendarmerie à Saint-Astier.

J’ai également assisté en sa compagnie, aux côtés de Pascal Deguilhem, député de la Dordogne ainsi que de Madame la préfète de la Dordogne, à un exercice d’entrainement organisé sur le site.

Dans l’obligation de quitter prématurément le département suite à l’attaque de nature terroriste qui s’est produit cette matinée là au Carrousel du Louvres à Paris il m’a toutefois confirmé la décision qu’il avait prise concernant le classement de la commune nouvelle de Sanilhac en zone de gendarmerie, répondant ainsi aux vœux du maire et des élus de cette commune nouvelle.

J’étais d’ailleurs intervenu auprès du ministre et de son cabinet afin de relayer cette demande qui est à mes yeux la plus pertinente compte-tenu de la nouvelle configuration de cette commune à caractère majoritairement rural.

Je me félicite bien entendu de cette décision du ministre et de l’écoute des services de l’Etat dans notre département sur ce dossier, ce qui permet aujourd’hui à cette nouvelle commune de bénéficier de la présence de la gendarmerie, mieux adaptées à assurer la sécurité des zones rurales.