Après avoir été accueilli par le maire de Corgnac, Philippe Gimenez aux côtés de Bernard Vauriac, président de la communauté de communes et Michel Karp, conseiller départemental, j’ai fait le point des principaux temps forts politiques de ces six derniers mois et de mon action parlementaire devant les élus de la communauté de communes Périgord Limousin.

Je prends acte de la décision du Tribunal Administratif de Bordeaux d’annuler, aujourd’hui, l’arrêté préfectoral du 29 janvier 2018 autorisant les travaux du contournement de Beynac même si je note que cette décision est contraire aux conclusions de Madame le rapporteur public émises il y a quinze jours.