Accompagné de Maître Lamazière, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Périgueux Eric Barrateau m’a fait part de ses inquiétudes relatives aux principaux axes de la réforme « chantiers de la justice » : fusion des tribunaux d’instance au sein des tribunaux de grandes instances, éloignement entre citoyen et service public judiciaire notamment en milieu rural.

 

Ce vendredi 6 avril, j’ai co-animé avec Bernard Bioulac, Président de l’Espace de Réflexion Ethique de Nouvelle Aquitaine une conférence de presse dans le but de présenter la soirée-débat qui se déroulera le lundi 9 avril au centre socioculturel de Chancelade sur le thème : La PMA pour tous ?

La loi sur la bioéthique votée le 7 juillet 2011 prévoit qu’elle doit faire l’objet d’une révision par le Parlement dans un délai de sept ans. Cette révision doit être précédée, d’un débat public sous forme d’Etats généraux présidés par le Comité Consultatif National d’Ethique. Ces Etat généraux se déroulent depuis le 18 janvier dernier et c’est dans ce cadre que j’ai le plaisir d’inviter les citoyens à cette soirée-débat animée par l’espace de réflexion  éthique de la Nouvelle Aquitaine, présidée par Bernard Bioulac sur le thème :« LA PMA POUR TOUS ?» lundi 9 avril 2018 à 18H au centre socioculturel de Chancelade.

Le sénateur s’est associé à l’hommage rendu ce lundi 19 mars à toutes les victimes de cet épisode douloureux de la guerre d’Algérie, à nos soldats, à la population civile et aux supplétifs, ces harkis engagés aux côtés de l’armée française.

Le sénateur a repris lundi 5 mars son quatrième tour des cantons du département et s’est rendu sur le territoire de la communauté de commune du Périgord Vert Nontronnais aux côtés de sa suppléante Annick Carot, des conseillers départementaux Juliette Nevers et Pascal Bourdeau et du Président de la communauté de commune Marcel Restoin.

Alors que le Président du Sénat Gérard Larcher a rendu publiques mercredi dernier ses 40 propositions pour la réforme constitutionnelle voulue par le Président de la République, le groupe socialiste du Sénat poursuit lui aussi ses travaux afin de présenter une contribution constructive et utile au débat qui doit être tranché d’ici la fin de l’année. Je me félicite de cette participation qui doit entériner une vision résolument de gauche tout en actant plusieurs propositions alternatives.