• b-cbd-11c.png

 

 

 

Une fois de plus, pour lutter contre la détérioration des services publics par le Gouvernement !

 Sursollicitation, non revalorisation de la prime de feu, agressions quotidiennes, baisse des effectifs, manque de reconnaissance… Les raisons de la colère sont nombreuses !

Face aux revendications légitimes des soldats du feu, quelle réponse du gouvernement ?

La répression ! Une fois n’est pas coutume, la violence comme seule et unique solution. Gaz lacrymogène, canon à eau, charge des forces de l’ordre… voilà comment Emmanuel Macron remercie ceux qui donnent leur vie pour sauver les Français. Comble de l’ironie, Laurent Nunez s’est vanté devant l’Assemblée nationale, de mener des concertations avec les sapeurs pompiers visant à mettre en place un numéro d’urgence unique.

Ainsi, pour la République En Marche, un numéro unique est la réponse à tous les maux qui touchent les soldats du feu.

Pour ma part, je suis convaincu de la nécessité d’accéder à leurs requêtes et plus largement de revaloriser les services publics dans leur ensemble. Le gouvernement se doit d’augmenter les dotations aux collectivités territoriales afin que ces dernières puissent mettre les moyens nécessaires à l’amélioration des conditions de travail des sapeurs pompiers notamment.

Il est à noter que le Sénat a adopté à l’unanimité en mars 2019, une proposition de loi des Les sénatrices et sénateurs socialistes visant à les protéger davantage. Le texte leur donnait notamment la possibilité de porter plainte de façon anonyme en cas d’agression. Quant à moi, j’attirais, il y a déjà un an, l’attention du ministre de l’Intérieur sur les difficultés de recrutement des sapeurs-pompiers volontaires.