• b-cbd-11c.png

Claude Bérit-Débat a pris part jeudi 1er février à l’installation du groupe de travail « méthanisation », sous l’égide de Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

Rassemblant l’ensemble des acteurs de la filière en France, cette initiative a pour but de favoriser le développement de la filière méthanisation en France. À la suite de cette première réunion de lancement, cinq commissions techniques se tiendront au cours du mois de février. Elles seront chargées de faire remonter les propositions et contributions de l’ensemble des parties prenantes associées.

Claude Bérit-Débat souhaite y défendre un modèle de développement centré en priorité sur l’agriculture et qui, en Dordogne comme dans l’ensemble des départements ruraux, puisse favoriser les installations adossées à des exploitations agricoles ou groupements agricoles, plutôt que des installations industrielles.

Cette stratégie permettrait, comme c’est le cas notamment en Allemagne, de fournir un complément de revenu substantiel aux agriculteurs engagés dans cette démarche tout en leur permettant, également, de valoriser leurs effluents.

En outre, la production de gaz vert et la distribution d’électricité résultant de son exploitation peut constituer un débouché intéressant pour la collectivité dans son ensemble, ce qui appelle à une réflexion ambitieuse sur le mode de financement et de raccordement de telles installations.

Puis, le vendredi 2 février, le sénateur a rencontré Bertrand Guérin, Vice-Président de l'Association  des Agriculteurs de France au pôle interconsulaire de Coulounieix-Chamiers. Il a échangé avec lui sur les opportunités qu’offre pour le monde agricole le développement de la production bio-méthane.