• b-cbd-11c.png

Il s’est éteint à l’âge de 81 ans à Arès en Gironde, entouré de sa famille après une longue et douloureuse maladie. Nous avions été élus ensemble à Chancelade lors des élections municipales de 1989 sur la liste de rassemblement des forces de gauche et progrès conduite par Pierre Vigier ; aux termes d’une campagne très disputée (trois listes) et à l’issue de laquelle nous avions remporté tous les sièges, la commune étant alors en dessous du seuil de 3500 habitants.

En 1992, lors de mon élection au poste de maire, Jean Gérôme est devenu tout naturellement mon 1er adjoint, poste qu’il a occupé pendant 9 ans jusqu’en mars 2001, date à laquelle il n’a pas souhaité se représenter.

De grands dossiers ont été lancés et conduits sous son impulsion : je pense à la construction de l’école maternelle, à la mise en place du schéma directeur de l’assainissement avec la création d’un service public d’assainissement communal, une première en Aquitaine. Je pense aussi à la révision du Plan d’Occupation des Sols et à tant d’autres dossiers sur lesquels son avis était unanimement apprécié.

Il avait une très forte expérience de la gestion communale acquise en tant que maire de Cerdon, commune de l’Ain, de 1971 à 1981.

Militant socialiste, imprégné des valeurs humanistes et progressistes, il était un ardent défenseur des fondements de notre République et du principe de laïcité.

A son épouse Monique, à ses filles et ses proches, je présente mes condoléances les plus sincères et je les assure de mon soutien et toute mon amitié dans cette douloureuse épreuve.