• b-cbd-11c.png

Invité par le nouveau Président élu en tant que Vice-président du Sénat, j’ai participé ce dimanche à l’investiture d’Emmanuel Macron au Palais de l’Elysée. Sobre, solennelle et parfaitement orchestrée, cette cérémonie m’a non seulement semblé marquer d’emblée le nouveau style imposé par le Chef de l’Etat mais également un renouveau, symbolisé par l’accession d’une nouvelle génération à la fonction suprême.

C’est en compagnie des membres du bureau du Sénat que je me suis rendu, dimanche matin 14 mai, au Palais de l’Elysée pour assister à l’investiture officielle du nouveau Président de la République, Emmanuel Macron.

Accueilli par François Hollande sur le perron du Palais présidentiel, les deux hommes ont ensuite passé un long moment à s’entretenir avant qu’Emmanuel Macron ne raccompagne son prédécesseur.

Dans la salle des fêtes de l’Elysée, le Chef de l’Etat a assisté à la proclamation des résultats officiels de l’élection par le Président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius, avant de recevoir les insignes de Grand-maitre de la Légion d’honneur. A la suite de son intervention, d’une vingtaine de minute, le Président de la République a ensuite salué chacune des personnalités invitées à cette cérémonie.

Dans son discours, Emmanuel Macron  a souhaité s’inscrire dans la tradition de la Ve République, multipliant les références à ses prédécesseurs, sans exception, ce que je ne peux manquer de saluer. Il a également mis en avant « l’esprit de conquête » qui l’anime, par-delà les clivages partisans traditionnels, souhaitant le rassemblement de tous les progressistes derrière son action.

Prônant le renouveau que j’ai mentionné en introduction, le Président a ensuite promis une « extraordinaire renaissance », faisant référence aux nombreuses réformes qu’il entend impulser dès cet été. Social-démocrate assumé et engagé pour la modernisation de notre pays, je me suis retrouvé pleinement dans cette idée - et j’entends personnellement la défendre au sein du Parti socialiste au cours des prochains mois, en faisant preuve d’un soutien bienveillant mais vigilant à cet égard.

En tout état de cause, c’est avec fierté et gravité que j’ai assisté à ce moment emplit d’histoire, rappelant à la fois la permanence de nos institutions mais également, et c’est l’essentiel, notre attachement collectif aux valeurs de la République et à ses symboles.

IMG 1508