• b-cbd-11c.png

Le gouvernement poursuit son effort de redressement de l’école de la République en 2017 comme l’illustre la décision de créer  8711 postes d’enseignants supplémentaires  au niveau national pour la prochaine rentrée scolaire. 

Cet effort se conjugue au niveau régional puisque 214 postes vont être attribués cette année. Il répond à la hausse globale des effectifs sur l’ensemble de l’académie de Bordeaux. Néanmoins, cette hausse cache une forte disparité démographique entre le département de la Gironde qui voit sa population scolaire fortement augmentée et celle des autres départements  qui diminue.

La Dordogne enregistre d’ailleurs la plus forte baisse avec 408 élèves en moins dans le 1er degré et 150 dans le second degré. 

Néanmoins, et il convient de le préciser, le premier degré devrait normalement être doté de huit emplois et les effectifs devraient être stabilisés dans le second degré.

Une nouvelle fois, malgré un contexte démographique scolaire difficile pour la Dordogne et sans préjuger à l’avance de la future carte scolaire la politique du gouvernement fait que nous ne devrions pas perdre d’emplois d’encadrement. Je m’en félicite et souhaite que les citoyens que nous ayons en mémoire cette action déterminante pour notre système éducatif de la gauche pendant le quinquennat de François Hollande.