• b-cbd-11c.png

Après deux semaines de débats intenses au Sénat sur la loi agricole, issue des états généraux de l’alimentation, la Haute-assemblée a livré son verdict final en approuvant sans surprise le texte remanié par la majorité sénatoriale. Les conditions d’examen de ce texte, soumis à un calendrier anormalement resserré, de même que sa tonalité finale, marquée par de nombreux reculs et d’insuffisantes garanties laissent pour le socialiste que je suis, défenseur des agriculteurs, un goût indéniablement amer. Après les ambitions affichées, quelle occasion manquée !

Projet de loi Egalim: le sénateur défend un amendement en faveur des agriculteurs au sujet des clauses contractuelles
[video style="light" poster="/ http://videos.senat.fr/senat/2018/06/encoder1_20180627204705_1_4976910_5099421.mp4 " height="780" autoplay="yes" volume="66"]

Lundi 18 juin, le texte transposant la directive sur le « secret des affaires » a été adopté en commission mixte paritaire. Opposé au texte lors de sa lecture au Sénat en raison des dangers qu’il représente pour les libertés publiques, notre groupe s’y est légitimement opposé, ce dont je suis pleinement solidaire.

Rendez-vous était pris salle Jacques Brel à Lalinde ce lundi 18 juin avec ma suppléante Annick Carot dans le cadre des rencontres intercommunales que j’organise régulièrement avec les élus depuis le début de mon mandat. A mes côtés, se trouvaient à la tribune les conseillers départementaux Marylise Marsat et Serge Mérillou, le Conseiller régional Christophe Cathus ainsi que le maire de Lalinde Christian Bourrier.